03/03/2008

VIANDE DE CHIEN, CHINE & COREE, LOI !

Contre la consommation de viande de chien & chats. Pétition universelle avant les J.O.

Romain Bourg, le mercredi 20 février 2008 à 04:00

L’association française One Voice, qui a opéré en sous-marin dans tout le pays, vient de lancer une pétition demandant à Hu Jintao de suspendre les violences sur les animaux avant le début des Jeux olympiques.

Concerne le Nord de la Chine et le Sud de la Corée. Cela fait plus d’un an que l’association avait prévu d’aller en Chine. Des enquêteurs se sont donc rendus sur place pendant trois semaines et leurs conclusions sont sans équivoque : les animaux sont particulièrement maltraités dans l’ensemble du pays et les chiens continuent à être tués vivants pour la consommation de leur viande. Muriel Arnal, présidente et fondatrice de l’association One Voice, est consternée. « Nous voulions voir de nos propres yeux ce qui se passait et nous avons vu l’horreur », dit-elle, ajoutant : « Le pire, c’est que les Chinois souhaitent une législation sur la protection des animaux, mais c’est au niveau des autorités que ça bloque. Exemple, en 2006, le gouvernement avait décidé d’enlever et d’emmener à l’abattoir tous les chiens de plus de 30 cm de haut. Résultat, impossible pour les maîtres de promener leur toutou dans la rue, de peur qu’il soit enlevé. »

ChienChineCorée Une pétition. Une de plus...  A SIGNER !

Cliquez sur l'image pour signer en ligne, la pétition One Voice, Merci.

« Les violences sur les chiens, notamment quand ils sont tués avant d’être servis dans les restaurants, sont d’une très grande banalisation. Même les enfants les plus jeunes y assistent, explique Muriel Arnal. « Il y a des campagnes pour les tigres, les ours, contre la fourrure de chat, mais rien pour les chiens. C’est pourquoi nous avons décidé de réagir et que nous proposons une pétition qui s’adresse directement à Hu Jintao, le président chinois. » En effet, il suffit d’aller sur le site de One Voice et de cliquer sur « pétition » pour la voir apparaître. Cette dernière commence par « Monsieur le Président… » et fait état du calvaire des animaux dans le pays. Pour l’association, y avait-il meilleure opportunité médiatique que les Jeux olympiques pour dénoncer cette cruauté ? Probablement non.
Voir textes déjà publiés sur le présent site, catégorie Actualités.
POUR VOIR UNE VIDEO DE ''One Voice'' SUR LES JEUX DU CIRQUE, Cliquez sur ce lien : http://www.onevoice-ear.org/films/chinevf.htm 
Edition France Soir du mercredi 20 février 2008 n°19726 page 15.
Ercé.

14/01/2008

JEUX du CIRQUE à PÉKIN...!

11-01-2008. CHINE. Pékin. Les Jeux du Cirque ou le Sadisme Chinois. Origine de l'information : Journal Daily Mail.

ChineBeignetsChienChatOurs_mob3240_1199930134Des chèvres vivantes en pâture aux lions... On peut aussi venir avec son canard vivant que l'on attache à une canne à pêche et on joue à la donner aux lions...   Pour les tigres, une vache vivante est envoyée dans l'arène. La foule de visiteurs est enchantée, c’est les jeux du cirque...

Jeux_mob3238_1199929829Bien sur, tous ces spectacles barbares peuvent être vus du restaurant du zoo, où vous pouvez entre-autres, manger de la patte d'ours, du tigre, du crocodile, du lion, etc.... Ce parc d'attractions est à 1 heure de route des principales attractions des Jeux Olympiques de Beijing 2008. A toutes fins utiles voici l'adresse du site officiel des Jeux Olympiques de Pékin 2008. 

Jeux_mob3239_1199929879Vous pouvez y laisser des messages...

En savoir plus ?

Daily Mail - Animals torn to pieces by lions in front of baying crowds: the spectator sport China doesn't want you to see. 

http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/world...

Jusqu'où va le sadisme ?

Merci de diffuser cette information.

Ercé. patte09

28/11/2007

FOURRURES, E.U. = Belgique, Ouf !

Les ministres européens de l'Agriculture approuvent à l'unanimité l'interdiction de l'UE sur la fourrure de chiens et de chats

"C'est un geste fort marqué envers à la Chine et les autres pays où l'on se livre à des abattages cruels de chiens et de chats pour leur fourrure".

Toutes les Associations de Protection Animalières et la S.R.P.A. Charleroi, poussent un ouf de soulagement avec ''Gaïa''.
spaParisFourrurechat1


Aujourd'hui, le Conseil européen des ministres de l'Agriculture a approuvé le règlement qui interdit le commerce, l'importation et l'exportation de fourrure et autres produits dérivés de fourrure de chiens et de chats dans l'Union Européenne. L'organisation de défense des droits des animaux GAIA, qui a mené plusieurs actions en faveur de cette interdiction, se réjouit. Le président de GAIA Michel Vandenbosch: "L'Europe a aujourd'hui posé un geste fort envers la Chine et les autres pays où l'on se livre à des abattages cruels de chiens et de chats pour leur fourrure."

Pour rappel: en novembre de l'an dernier le Parlement belge a approuvé une interdiction analogue à la suite d'actions, notamment de GAIA. L'interdiction européenne sera d'application à partir du 31 décembre 2008.

L'Europe emboîte le pas à la Belgique
Quelques jours après le vote unanime du Parlement belge en faveur d'une interdiction du commerce de fourrure de chats et de chiens en novembre de l'an dernier, la Commission Européenne a proposé l'introduction d'une interdiction identique dans toute l'UE. Le 19 juin, le Parlement Européen a approuvé cette proposition, moyennant quelques amendements. Aujourd'hui, le règlement a été approuvé à l'unanimité par le Conseil européen des ministres de l'Agriculture.

La nouvelle loi oblige les états membres à informer la Commission Européenne sur les mesures à prendre pour appliquer ce règlement. Les états membres doivent également communiquer à la Commission les sanctions à proclamer en cas d'infraction à l'interdiction.

Une exception cependant pour la taxidermie
La Commission peut autoriser une exception à des fins éducatives (musées) et pour la taxidermie (animaux empaillés).

La fourrure de chats et de chiens en Belgique
C'est surtout en Chine mais aussi dans d'autres pays asiatiques que chaque année, plus de deux millions de chiens et de chats sont abattus pour leur fourrure. Les animaux sont capturés ou élevés dans des conditions extrêmement pénibles et sont souvent écorchés vifs. La majorité de cette fourrure s'exporte en Amérique du Nord et en Europe. Les Etats-Unis ont déjà adopté une interdiction similaire en novembre 1999. Les peaux sont non seulement traitées pour l'habillement mais aussi pour des jouets, des jouets pour chats et des couvertures anti-rhumatismes. Comme la fourrure de chats et de chiens s'avère relativement peu coûteuse, on l'utilise aussi pour l'habillage de fourrure de figurines, de poupées et de faux animaux,chiens et chats décoratifs...

Diffusez ce message le plus possible et surtout, S.V.P. n'achetez plus jamais de fourrure !

Merci pour Eux.

Ercé.

01/06/2007

CHINE & CHIENS…

UN PREMIER PAS... Source ''IFAW'' ! Coup d'arrêt à la sélection des chiens en Chine après les protestations internationales - 27 décembre 2006 - 11:43 (Par Pierre Melquiot) IFAW tenait à remercier les personnes pour les milliers de lettres reçues du monde entier des amis des animaux, y compris de Chine, qui ont permis l'arrêt officiel des mesures de répression anti-chien à Pékin. Selon le « South China Morning Post », le Président chinois Hu Jintao s'est déclaré « malheureux des plaintes et de l'importance prise par cet événement dans les médias internationaux » et a décidé de mettre fin à ces mesures. Les mesures de répression ont commencé à Pékin à la fin du mois d'octobre. En réponse IFAW (Fonds international pour la protection des Animaux) et d'autres groupes ont organisé une campagne de protestation et d'envois de lettres aux diverses autorités de Pékin (Département de la police, bureau du maire et Comité d'organisation des Jeux Olympiques) aussi bien qu'aux organismes internationaux basés hors de Chine (Ambassades chinoises et Comité Olympique International). La masse de lettres, qui est venue du monde entier, y compris une lettre qui a été signée par 60.000 amis des animaux en Chine, a fait pression sur la police et permis l'arrêt des mesures de répression. Cette information a été confirmée à IFAW par le Bureau de Police de Pékin. « IFAW accueille avec enthousiasme la décision d'arrêt des mesures de répression prise par le Président Hu Jintao. Elle montre que le Président comprend le sens du lien très spécial qui unit les gens à leurs compagnons animal et que ces mesures concernant les chiens sont contreproductives pour la réalisation de l'harmonie sociale, » a dit Grace Ge Gabriel, Directeur de IFAW-Asie, qui a été invitée par la police à visiter la fourrière, « IFAW espère maintenant que le gouvernement chinois passera à l'étape suivante et travaillera à la réforme des règlements concernant les chiens afin de promouvoir la responsabilité des propriétaires et permettre à Pékin d'accueillir les Jeux Olympiques en 2008 en ayant un règlement humain établi sur des bases scientifiques. » Les mesures de répression de Pékin comprenaient la confiscation des chiens non autorisés ou dont la taille était supérieure à 35cm. IFAW a vivement recommandé à la police de rendre les chiens confisqués à leurs propriétaires légitimes, avec des pénalités pour les propriétaires irresponsables. De plus, IFAW a promis de soutenir les autorités chinoises dans la présentation d'amendements au Règlement sur les Chiens de Pékin pour le rendre plus humain et plus réaliste pour les propriétaires. Les changements suggérés par IFAW incluent : La suppression de la limite de taille de 35cm : la limite de taille n'a aucune base scientifique. On ne peut pas juger du tempérament d'un chien à sa taille. La limite de taille rend le règlement difficile à mettre en application ; Normaliser le comportement des hommes, pas des chiens ; Réglementer le commerce et les marchés : Le commerce non contrôlé est la cause principale des problèmes de surpopulation des chiens. IFAW recommande aussi vivement au gouvernement chinois de promulguer une législation nationale pour prévenir la cruauté envers les animaux. Ercé.

19:01 Écrit par Ercé dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, chiens, abus, maltraitance |  Facebook | |  Imprimer