16/02/2008

PETITION CHASSE AUX CHATS, Belgique...

srpa_logo170x145Im.BlogSRPAC_LogoAdErcéAPPEL AUX DEFENSEURS DES CHATS !
Avec la S.R.P.A. de Charleroi et GAIA, 13 organisations Belges de défense animale joignent leurs forces et lancent une campagne contre
la cruelle chasse aux chats.

Cliquez sur ce chat ChatHaretGaia pour en savoir plus.

NOUS VOUS INVITONS A DIFFUSER ET SIGNER MASSIVEMENT LA PETITION EN LIGNE.

8 belges sur 10 veulent une interdiction de la chasse aux chats et

67% des partisans de la chasse sont également favorables à cette interdiction.

SIGNEZ EN CLIQUANT SUR CETTE IMAGE D'UN CHAT ABATTU !
ChatHaretGaia.dcd

Enquête préalable au lancement de cette pétition nationale belge.




80% des Belges estiment qu'il faut interdire la chasse aux chats. A noter: près de 7 partisans de la chasse sur 10 partagent cette opinion. C'est ce qu'indique un sondage d'opinion du bureau d'études IPSOS effectué à la demande de GAIA. Chaque année, des milliers et des milliers de chats sont abattus dans notre pays par des chasseurs. Treize organisations de défense animale* veulent que la Flandre et la Wallonie mettent rapidement fin à cette cruauté inutile et inhumaine. Elles joignent leurs forces contre la chasse aux chats et lancent la veille de la Saint-Valentin une pétition en faveur de la suppression de la chasse aux chats et contre la destruction des chats par les armes. Les protecteurs des animaux demandent aux ministres compétents pour l'Environnement d'interdire la chasse aux chats en Wallonie et en Flandre. La pétition est disponible pour signature en ligne ou auprès des organisations participantes. Les organisations réclament une alternative respectueuse des animaux à la chasse aux chats: la capture et la stérilisation des animaux.

Une occasion unique
L'arrêté d'ouverture de la chasse wallonne est valide jusqu'en 2011 mais rien n'empêche son adaptation avant cette date. En Flandre, l'occasion est trop belle: la révision de l'arrêté actuel sur l'ouverture de la chasse qui vient à échéance le 30 juin 2008 en Flandre. Cet arrêté autorise e. a. l'abattage au fusil de chats dits "harets". La ministre de l'Environnement flamande, Hilde Crevits, doit revoir cet arrêté avant cette date. Le nouvel arrêté entrera en vigueur le 1er juillet 2008. "Nous allons faire des propositions aux ministres pour que la chasse aux chats et le tir aux chats soient exclus de l'arrêté", a expliqué Michel Vandenbosch, président de GAIA.

Une enquête
 Les 13 organisations de protection animale se savent soutenues par un large pan de la société. Le bureau d'études IPSOS a effectué, à la demande de GAIA, une enquête auprès de 1.022 Belges, échantillon représentatif de 8.650.000 Belges de 15 ans et plus, entre les 18 et 28 janvier 2008. Le sondage d'opinion indique qu'une forte majorité estime inacceptable la chasse aux chats et est partisane d'une interdiction de cette chasse, y compris les partisans de la chasse et les chasseurs eux-mêmes.
chasseauxchats_logos

01/06/2007

INFO SCIENTIFIQUE – Castration à vif des porcelets.

VOICI DAVANTAGE DE RENSEIGNEMENTS SUR CETTE PRATIQUE... Informations à diffuser, issue de lien lié à l'image et provenant de : http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2451Castration des porcs : entre souffrance et aberration économique Pour les éleveurs, la castration des porcs s'"impose" du fait que la viande des animaux non castrés peut, une fois cuite, présenter une odeur désagréable due à l’androsténone, une phéromone produite par les testicules, et au scatol, une substance synthétisée par le verrat (porcs mâles non castrés). Toutefois, plusieurs facteurs entrent en compte lorsque l’on se penche sur la problématique de la viande de verrat : - les concentrations d’androsténone et de scatol sont très différentes d’un animal à l’autre, - tous les êtres humains ne trouvent pas l’odeur de verrat désagréable, - certaines personnes ne perçoivent pas l’androsténone. Face à ce problème, la réponse des éleveurs est de castrer les jeunes cochons, ce qui a pour effet de supprimer l’odeur d’androsténone. Néanmoins, pour d'évidentes raisons de "bien-être" animal, selon la législation européenne la castration doit être réalisée sous anesthésie et par un vétérinaire dès lors que l’animal a plus de 7 jours, or, dans les faits cette directive peine à être adoptée par les Etats. Par ailleurs, au-delà de ce point, le principe de la castration est mis à mal par de très nombreuses études. Ainsi, l’analyse de la vitesse de croissance des porcelets castrés a permis de constater qu’après la castration, elle est inférieure d’un à trois jours à celle des animaux non castrés (ce qui s’expliquerait par le stress et la douleur occasionnée lors de l'"opération"). Les verrats (porcs mâles non castrés) ont en outre une viande plus maigre (donc mieux rémunérée par les abattoirs), une meilleure conversion de l’alimentation en viande (moins de nourriture pour parvenir à un poids donné) et manifestent une moindre sensibilité aux maladies, infections et malformations... Autant d’arguments en faveur d’une meilleure rentabilité économique pour les éleveurs. D’un point de vue environnemental, la castration apparaît également comme une erreur. Les verrats assimilent plus les nitrates et les phosphates provenant de leur alimentation et en rejettent donc moins (- 7 % pour les nitrates et - 5 % pour les phosphates), limitant ainsi l’impact de leur élevage sur l’environnement. Tandis que grâce à la meilleure conversion de l’alimentation en viande, la production de lisier est plus faible. Malgré ces nombreuses études, le poids des habitudes et traditions étant ce qu’il est, l’évolution des pratiques de la profession ne se fait que très lentement. Les porcs qui devront subir cette castration seront donc encore très nombreux l’année prochaine avec, rien qu’en Belgique, plus de 5 millions de porcelets castrés à vif, par exemple. Alex Belvoit. Pour http://univers-nature.com/ Site à visiter en cliquant sur cette image. Merci. Ercé.

ROUMANIE - SURPRODUCTION ANIMALIERE ET MALTRAITANCES EN AGRAVATIONS INCONTROLABLES. SIGNEZ LA PETITION !

Ce sujet était en attente d'être placé sur ce site. Mais l'appel lancé par d'autres bloggeurs et amis atteints par ces informations, m'a contraint d'en aborder le sujet sans tarder. C'est tout à fait humain. La Roumanie, Pays soit disant en voie d'(Européanisation), comme d'autres, mérite bel et bien un ''PRIX D'EXCELLENCE'' frappé de SANG et de HONTE pour ses milliers de cas de maltraitances animalières. Non seulement, ne respectant pas la Convention de Washington), qui fut signée le 14 août 1986 (voir site ''Cites.com'', ce pays se laisse entraîner dans le marrasme le plus total en ne permettant d'aucune manière le contrôle des naissances des animaux qui pour la plupart, èrrent et se multiplient à l'infini. Ce pays a besoin d'une aide urgente pour irradier cette population animalière que d'aucuns sacrifient tel un jeu dans des conditions inacceptables. Les quelques bénévoles qui tentent de soigner, sont dans un état de précarité tel, qu'il est impossible, et ce depuis des lustres, de contenir les naissances de chiens, chats et autres, dits ''compagnons''. Ce problème engendre une épidémie de maltraitances, d'acharnements, d'atrocités inqualifiables et en dehors de toute hygiène, de bien-être, etc... C'est vrai que là bas, on ne connaît pas de ''loi'' ! Que les autorités sont dépassées par ces évènements catastrophiques qui sont devenues tellement courantes, qu'elles passent malheureusement inaperçues et dans l'ignorance la plus totale. Un commerce qui rapporte malgré tout à quelques uns (+ les peaux à fourrures) ! Car bien des chiots nés dans ces régions de l'Est, sont revendus chez nous, (chez des marchands sans scrupule qui achètent les bébés au kilo fourni) et avec des certificats de santé falsifiés... On en retrouve énormément et abandonnés par la suite, dans nos refuges animaliers et suite à de graves problèmes de santé. Une situation qui doit être prise en charge par les diverses autorités du pays, mais qui reste la dernière des préoccupations nationales de pays de l'Est. Si les images choquantes et très dure d'actes criminels et de tortures ne vous atteignent pas, allez sans hésiter, visiter le lien que vous trouverez sur la droite de cette page et vous serez face à la réalité. Signez la pétition s'y trouvant et marquez aussi votre droit à la défense des animaux maltraités. Entre-nous, il est temps que tout cela change. Cette misère, elle est aujourd'hui encore rencontrée chez nous. Et oui, des êtres ignobles et irresponsables sont toujours parmi nous. C'est un véritable drame de société. Les animaux sont pourtant des êtres vivants. Sachez que même si vous ne les aimez pas, une fois à côté de vous, EUX, ils vous aiment malgré tout ! Ercé.

15:35 Écrit par Ercé dans PETITIONS | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fourrures, chiens, pays de l est |  Facebook | |  Imprimer