06/03/2009

LOI POUR STOPPER LE MASSACRE DES PHOQUES...

Source ''IFAW''

Sans précédent au Canada :

un sénateur dépose un projet de loi pour mettre fin à la chasse au phoque

 

(Ottawa, Canada – 3 mars 2009) – IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux www.ifaw.org) se réjouit du projet de loi émanant du sénateur Mac Harb qui réclame de mettre fin à la chasse aux phoques. C’est la toute première fois qu’un politicien canadien présente une loi mettant un terme à ce qui demeure le plus grand massacre de mammifères marins au monde.

 

“C’est vraiment un moment historique – on peut enfin réellement envisager la fin de la chasse aux phoques commerciale canadienne », a dit Clayton Ruby, un avocat canadien réputé. « Le sénateur a démontré un leadership et un courage incroyables en parlant au nom de la majorité des Canadiens sur ce sujet. »

 

Le projet de loi est un amendement à la Loi sur les pêches et vise à interdire la chasse au phoque commerciale dans les eaux canadiennes tout en protégeant les droits des peuples aborigènes à chasser cet animal.

 

“Nous espérons que le projet de loi Harb permettra d’initier un grand débat public et aboutira, une fois pour toutes, à l’interdiction de la chasse au phoque commerciale, synonyme de cruauté et de gaspillage », a dit David Lavigne, Conseiller scientifique auprès d’IFAW. « Le sénateur Harb s’est donné beaucoup de mal pour s’assurer que les droits et les intérêts des Inuits et des autres peuples autochtones du Canada seront protégés. »   

 

Le dépôt du projet de loi va dans le sens des récents sondages d’opinion qui démontrent qu’une majorité de Canadiens reste opposée à la chasse au phoque commerciale et souhaite qu’elle soit interdite. Ce projet de loi survient également alors que l’industrie de la chasse aux phoques connaît un déclin économique. Le prix des peaux de phoque devrait connaître une nouvelle baisse cette année. La demande mondiale en fourrure de phoque est dérisoire et l’Union européenne envisage un embargo sur tous les produits de phoques non-autochtones.

 

« Continuer à défendre la chasse aux phoques commerciale ne doit pas être la seule réponse du gouvernement, » a dit le sénateur Mac Harb. « On ne peut pas continuer à se voiler la face et prétendre que tout va bien se passer. Le temps est venu de mettre en œuvre des mécanismes de transition pour les quelques milliers d’individus impliqués dans la chasse aux phoques et de les aider à sortir de cette industrie moribonde pour des emplois qui auront un avenir plus prometteur. »

 

David Lavigne et Clayton Ruby seront présents pour répondre aux questions à la conférence de presse d’IFAW, qui aura lieu à 16h00 EST au Charles Lynch Theatre, 130S Center Block, Parlement du Canada.

Espérons l'acceptation de cette proposition au plus tôt et son respect...!

05/03/2009

PHOQUES & PRODUITS DERIVES INTERDITS EN E.U.

Après IFAW, l'Association GAÏA confirme le vote.
Un pas de plus vers l’interdiction européenne du commerce des produits dérivés de phoques
Poutine condamne la "sanglante" chasse aux phoques - Le gouvernement russe veut interdire la chasse aux jeunes phoques.

   
L’avenir de la chasse aux phoques apparaît de moins en moins rose, depuis que l’importante Commission du Marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO) du Parlement européen (PE) a approuvé l’interdiction totale du commerce de produits dérivés de phoques et que le gouvernement russe a, quelques jours auparavant, marqué son accord pour interdire la chasse aux jeunes phoques.

L’IMCO du Parlement européen en faveur d’une interdiction totale
C’est à une large majorité de 25 voix contre 7 que la Commission du Marché intérieur du Parlement européen a voté avant-hier l’interdiction totale du commerce de produits dérivés de phoques au niveau de l’Union européenne. "Ceci constitue un grand pas en avant vers une interdiction totale du commerce de produits dérivés de phoques en Union européenne", a déclaré avec satisfaction le président de GAIA, Michel Vandenbosch. GAIA mène, de front avec l'International Fund for Animals (IFAW) et l'Humane Society International (HSI) une campagne pour l’interdiction au niveau de l’UE. "Une interdiction européenne du commerce des produits dérivés de phoques signifie indubitablement le début de la fin de la cruauté barbare qui, rien qu’au Canada, coûte chaque année la vie à des centaines de milliers d’animaux innocents", a souligné Michel Vandenbosch.



Les membres belges du Parlement européen en faveur de l’interdiction totale
Précédemment, la Commission Environnement du Parlement européen avait adopté le rapport de Frieda Brepoels (NV.A), qui plaide inconditionnellement pour l’interdiction du commerce des produits dérivés de phoques. Avant-hier, les membres belges de l’IMCO, Pierre Jonckheer (Ecolo, Les Verts européens), Marianne Thijssen (CD&V, EVP-ED) et Mia De Vits (Sp.a, PES), ont également voté pour une interdiction totale. De ce fait, la proposition du membre libéral britannique du Parlement européen Dianna Wallis, qui plaidait pour un système inapplicable de ‘labellisation’, a été rejetée.

La Belgique, pays précurseur

Notre pays a déjà donné le ton puisqu'en 2007 le Parlement belge, à la demande de GAIA et de l'IFAW, a approuvé à l’unanimité (majorité et opposition) l’interdiction du commerce de produits dérivés de phoques. Cette mesure a fait de la Belgique le premier pays de l’UE à imposer une interdiction totale de commerce des produits dérivés de phoques. Les Pays-Bas ont suivi. Et la Slovénie a également mis au point une interdiction.




UE
Un an plus tard, la Commission Européenne a présenté sa proposition d'interdiction (avec exemption pour les pays qui peuvent démontrer que les animaux sont mis à mort sans souffrances). GAIA et ses partenaires européens réclament une interdiction totale, parce qu'il s'agit de la seule mesure efficace contrôlable.
La décision finale appartient au Parlement européen et au Conseil européen des Ministres. Le vote en séance plénière sur l’interdiction de commerce au niveau du Parlement européen est prévu pour le 2 avril.

Poutine opposé à la chasse aux phoques
Entretemps, le gouvernement russe a convenu d’interdire la chasse aux phoques âgés de moins d’un an. Le premier ministre russe Vladimir Poutine a condamné la chasse comme étant "une entreprise sanglante que l’on aurait dû interdire depuis longtemps." Une mesure remarquable qui constitue un sérieux mécompte pour la Norvège. Ce pays voulait subsidier à 80 % la chasse dans la Mer Blanche, qui exige chaque année le sacrifice de 35000 phoques, pour tenter de relancer le marché des peaux de phoques, qui régresse fortement dans le monde entier en réaction à une possible interdiction européenne.



Les phoques menacés


Au cours des 10 dernières années, la population de phoques s’est réduite d’un tiers en Russie, jusqu'à atteindre 200 000 individus, suite à la fonte des glaces et à la pression de la chasse. Les chasseurs russes fracassent la tête de bébés phoques âgés de moins de deux semaines pour ne pas abîmer leur pelage blanc, très prisé par l’industrie de la fourrure. En Namibie aussi, les phoques sont abattus à grande échelle.

Canada
Dans quelques semaines, la chasse commerciale aux phoques recommencera au Canada.
L’an dernier, plus de 217 000 phoques ont été abattus, presque tous âgés de moins de 3 mois.
Lire toutes les actualités sur : http://www.gaia.be

03/03/2009

PEAUX DE PHOQUES & DERIVES INTERDITS DE COMMERCE. U.E.

02.03.09 - 19:00 (Belga). IFAW. La commission Marché intérieur du Parlement européen s'est prononcée pour une interdiction totale en Europe du commerce de peaux de phoque et autres produits dérivés, suivant en cela la législation belge.

animaux-04Ce vote intervient un an après une proposition de la Commission européenne visant à réglementer sévèrement le commerce de peaux de phoques en Europe, au grand dam de certains Etats membres, nordiques pour la plupart.

Lundi, la commission compétente du Parlement européen est allée encore plus loin que ce que proposait l'exécutif européen en appuyant une interdiction pure et simple de ce négoce, à l'exception des peaux chassées par les esquimaux.

"Une interdiction d'importation est la manière la plus efficace de mettre un terme à ces pratiques inhumaines dont sont victimes chaque année des centaines de milliers d'animaux", a commenté l'eurodéputée belge Marianne Thyssen (CD&V) après le vote.

Cette position de la commission devra toutefois encore être confirmée en plénière, sans doute avant les élections européennes de juin. Il appartiendra ensuite aux Etats membres de se prononcer.

La Belgique interdit déjà l'importation de peaux de phoques et produits dérivés depuis 2007.

01/03/2009

VENTES DE CHIENS & CHATS SUR INTERNET...

Chiots a vendre sur Internet

3-chiotsLe service Bien-être animal du Service public fédéral (SPF) Santé publique, Sécurite de la Chaine alimentaire et Environnement met en garde contre les agissements d'escrocs qui offrent des chiots a vendre sur Internet.

En août dernier le Service Bien-être animal mettait déjà en garde contre des pratiques frauduleuses lors de la vente de chiots sur internet par de soi-disant refuges africains. Certaines personnes ont été jusqu’à donner plus de 3.000 EUR, mais n’ont jamais vu un seul chiot.  De plus, l’importation de chiens venant d’Afrique est interdite vu le risque important de transmission de maladies.

chats-et-chatons-05Depuis peu, le Service Bien-être animal a, à nouveau vu croître le nombre de plaintes concernant de telles situations. Les soi-disant « vendeurs » se présentent à présent dans les rubriques « animaux » des sites internet commerciaux comme étant des particuliers qui pour une raison ou l’autre (décès d’un membre de la famille,…) ont une portée de chiots à proposer à l’adoption. Ils usurpent bien souvent le numéro d’agrément d’un éleveur Belge agréé afin de renforcer leur crédibilité. Les annonces sont rédigées dans un mauvais Français et l’adresse mail du vendeur n’est pas une adresse belge. Les acheteurs sont invités à verser de l’argent et il est souvent promis que l’animal leur sera livré à domicile.

Le Service Bien-être animal fait donc appel au bon sens de chacun afin d’être attentif à ce genre d’annonces pour la vente de chiots via internet et invite à toujours contrôler si l’adresse mail indiquée n’est pas signalée comme étant liée à une escroquerie visant des animaux. Ne vous laissez pas séduire par l’acquisition d’un animal sans l’avoir vu au préalable mais faite le de manière bien réfléchie et de préférence parmi la centaine de refuges agréés que compte la Belgique.

<< En deux mots comme en 100 ; Evitez d'acheter et adoptez en refuge agréé >>.

Souvenez-vous : ''On achète pas un chat dans un sac'' !