04/03/2008

1 FOIRE ANIMAUX EXOTIQUES ! Miami.

Une foire aux animaux exotiques pour particuliers, présentée au zoo de Miami.

Ce qui risque d'arriver chez nous, débordements, (fraude) avec une future liste positive trop étendue ou trop laxiste... IL FAUT PRENDRE CONSCIENCE S.V.P. !
Un coatimundi, un iguane, un serval moucheté... et des tas de serpents, mygales, tortues et scorpions. Le MetroZoo de Miami faisait ce week-end une bonne action, en organisant une "foire aux animaux exotiques" pour que les propriétaires devenus incapables de gérer ces bêtes un peu particulières puissent les donner à d'autres amateurs au lieu de les relâcher dans les rues...

Plus d'une centaine de Floridiens sont donc venus exposer leurs bestioles, amenées dans des paniers à linge sale, des taies d'oreiller ou des boîtes diverses, à cette "Journée d'Amnistie pour les Animaux exotiques domestiques". COMMENTAIRE : Il ne faut justement pas qu'ils deviennent domestiques ! Vous n'iriez pas vivre dans leur terrier, alors, respect, laissez les la bas, chez eux et dans leur milieu naturel !


Croco02 Sur les 150 animaux présents samedi, seuls six n'ont pas trouvé de nouveau propriétaire. "On est à Miami. Les gens ont des paresseux, des léopards et Dieu sait quoi d'autre dans leur jardin", soupirait Thomas Goldsmith, vétérinaire spécialisé charger de confirmer la bonne santé des animaux présentés.

Ray Padilla, 17 ans, était venu brader ses sept serpents, pythons birmans ou boas colombiens, une collection débutée à l'âge de cinq ans, chacun transporté dans une taie d'oreiller nouée. "Plus de place", expliquait-il sommairement. Avant d'ajouter: "euh, nouveau hobby"...

La palme des "lots" les plus bizarres est sans doute allée, ex-aequo, à un serval, ce somptueux chat sauvage africain et un coatimundi, sympathique mammifère aux allures de raton-laveur, originaire d'Amérique du Sud.

Cette bourse aux échanges intervient alors que la législation sur les animaux exotiques s'est durcie, a expliqué Scott Hardin, de la Commission pour la protection de la vie sauvage en Floride.

Ce durcissement fait qu'un nombre de plus en plus important de ces animaux est relâché dans la nature par des propriétaires dépassés et inquiets, ce qui vient menacer l'écosystème ou les moeurs locales: par exemple, les pythons birmans se délectent du rat des bois de Key Largo, espèce déjà rare. Les perroquets perturbent l'approvisionnement en électricité car ils font leur nid dans les transformateurs. Les iguanes sont de véritables tondeuses pour la végétation...

Caméléon02 Certaines séparations ont été difficiles. Debbie Kupferman pleurait en abandonnant son iguane. Pourtant, elle avait hurlé de peur quand son fils avait ramené à la maison ce reptile, blessé, qui avait été jeté par la fenêtre par des voisins ivres. Après l'avoir soigné, elle s'y est pourtant attachée, mais ne peut plus prendre le temps de s'en occuper.


Christie Lyon, elle, plus pragmatique, comptait passer le relais sérieusement en cédant ses deux perroquets verts. Et d'expliquer en détail leurs habitudes alimentaires, leur tempérament et leurs petites manies: s'ils restent en cage, ils s'échappent. Si on les laisse voler en liberté dans la maison, ils foncent dans les vitres... "En général, les gens ne réfléchissent pas à ce qui les attend. Quoi qu'ils fassent, ils doivent savoir ce qu'ils prennent en charge", estime-t-elle.

Faute de quoi en effet, ce type de braderie d'animaux exotiques risque de devoir être organisé bien souvent... A réfléchir.

Pour info. Ercé.

Commentaires

Mme Dumortier habitant Saint-Philomène 22 à 7080 frameries possède une dixaine de chiens dont normalement une petite chienne Lhassa-Apso noir et blanche que je lui ai vendue sans savoir au mois de décembre ou Janvier ils sont dans un état lamentable allez voir S.V.P, j'ai peur pour la petite chienne nommée Zora merci de tout coeur

Écrit par : De Lassasie | 04/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.