02/03/2008

ROUMANIE, LES CHIENS DANS LA RUE.

Actualité : ROUMANIE, BUCAREST. Depuis le 14 janvier 08, une nouvelle loi interdit l'euthanasie sur les chiens errants. Ils devront désormais être stérilisés avant d'être adoptés ou... remis en liberté. D'accord, pas d'accord, la polémique reste vive autour d'un sujet très "bucarestois".

ChiensRoumainsBucarest-BB (Photo: fondationbrigittebardot.fr)
Le maire de Bucarest Adriean Videanu s'était fortement énervé suite à la nouvelle législation sur les chiens errants, craignant leur retour en meute dans les rues de la capitale. Jusqu'à présent, un chien vagabond qui ne trouvait pas de maître après sept jours dans un chenil était euthanasié. Il sera désormais stérilisé, gardé dix jours ou lieu de sept, avant d'être relâché dans la nature. "Grâce à la stérilisation ces chiens deviendront moins agressifs et après 4 ou 5 ans leur nombre va naturellement diminuer", soutient le sénateur Marius Marinescu, initiateur de la nouvelle loi. Un avis qui n'est pas partagé par tous. Interrogé par le journal Cotidianul, la vétérinaire Simona Panaitescu, responsable de l'Administration pour la surveillance des animaux (ASA)  de Bucarest, affirme que "la stérilisation n'a rien à voir avec l'agressivité, et il est utopique de penser que le nombre de chiens errants diminuera dans un futur proche".

Que faire ?
De leur côté, les municipalités se plaignent du coût de la nouvelle législation. Entretenir un chien vagabond reviendrait à 600 Ron par mois, soit un peu plus que le salaire minimum. Mais les plus embêtés seraient surtout les patrons de chenil. Selon le sénateur Marinescu, l'euthanasie étant désormais interdite, ils perdraient une affaire juteuse : le trafic illicite de peaux de chien... Quoi qu'il en soit, Simona Panaitescu estime que la solution est de stériliser et de suivre de façon plus attentive les adoptions tout en maintenant l'euthanisie pour les chiens non adoptés. Opinion plus ou moins partagée par les ONG de protection animale qui revendiquent surtout le besoin d'une grande campagne de communication sur l'adoption. Ioana Caseti, du Comité national pour la protection animale, soutient que "le programme d'euthanasie n'a pas donné de résultat" et qu'il faut "travailler beaucoup plus pour convaincre les gens d'adopter les chiens sans maître".

Pour la petite histoire
Le problème des chiens errants n'a donc toujours pas été résolu. On l'attribue souvent à la destruction des maisons de quartier et à l'édification des blocs communistes qui aurait poussé les Bucarestois à abandonner leurs animaux de compagnie. Jusqu'à ce qu'ils pullulent dans les rues de la capitale. Au début des années 2000, Brigitte Bardot et sa fondation pour la protection des animaux avaient durement attaqué le maire d'alors, Traian Basescu, qui n'avait pas hésité à tuer des dizaines de milliers de chiens. Selon les archives de l'Institut des maladies infectieuses, une moyenne de 60 personnes étaient alors mordues chaque jour à Bucarest. Florian Constant. (www.lepetitjournal.com - Bucarest) mercredi 20 février 2008.

Commentaires

Il faut sauver boule Je m'adresse à vous qui défendez les animaux. Sur mon Blog, il y a Boule un chien de 7 ans, epagneul male, qui a un sursis de 36 heures, apres il sera trop tard.Soyez gentils visitez le blog et faites passer le message svpl. D'avance Merci

Écrit par : mireille | 02/03/2008

Répondre à ce commentaire

Erreur de frappe dans l'adresse rectification de l'adresse du blog pour sauver Boule

Écrit par : mireille | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.