21/11/2007

COMBATS DE COQS. Interdits depuis 1929.

Nul n'est pourtant censé ignorer cette loi...

Des organisateurs de combats de coqs à Saint-Trond ont comparus devant le tribunal de Hasselt. Ils sont poursuivis suite à une plainte déposée l'an dernier par l'association GAIA.


Aujourd'hui, Hendrik M., Eric L., Freddy S., Roger C. et Guido V., poursuivis pour avoir organisé et participé à des combats de coqs - pratiques illégales depuis 1929 - ont comparu devant le tribunal de première instance de Hasselt au chef d'infraction à la loi sur le bien-être animal. Les faits se sont déroulés l'an dernier, le 30 septembre 2006, à la Roosbeekstraat à Zepperen, une commune de l'entité de Saint-Trond. Suite à une plainte de l'organisation de défense des droits des animaux GAIA, qui s'est portée partie civile dans cette affaire, la police de Saint-Trond a découvert le combat de coqs.

Tous les participants ont pris alors leurs jambes à leur cou et ont pu s'échapper, Personne n'a pu être arrêté; mais la police a noté les numéros de plaques des voitures stationnées. C'est ainsi que les cinq inculpés ont été identifiés et interrogés. Sur place, la police a trouvé un coq mort et un autre, encore vivant, couvert de sang et les a saisis. Une trace de sang conduisait à une remise située sur un terrain appartenant à l'un des inculpés.

Im.CombatCoqs1Tous ont nié devant le tribunal avoir quoi que ce soit à voir avec cette affaire et ont tenté toutes sortes d'échappatoires. Mais le Ministère Public ne fut pas dupe de leurs contes. Le Procureur a insisté sur le fait qu'ils fuyaient leur responsabilité et a considéré les faits comme suffisamment établis. Le jugement est fixé au 18 décembre.

Les combats de coqs sont interdits dans notre pays depuis 1929. Depuis 1991, la loi relative à la protection et au bien-être des animaux dispose que quiconque "participe de quelque manière que ce soit", y compris les spectateurs, est coupable de maltraîtance animale. Les inculpés risquent une peine de 6 mois de prison au maximum et une amende de 5000 euros.

Les commentaires sont fermés.