02/06/2007

STOP A LA ZOOPHILIE SUR LA TOILE !

STOP A LA ZOOPHILIE SUR LA TOILE !Le 2 mars 2007. Une nouvelle loi contre les acquittements pour maltraitance animale évidente. DONT LA ZOOPHILIE. Info de l'Association GAIA: "Une mesure nécessaire contre la tendance à l'impunité" , VOYEZ L'AVIS DU P.S. EN CLIQUANT SUR L'IMAGE. ''Les chiens et autres animaux, ne sont pas des objets sexuels''. La nouvelle loi sur le bien-être animal qui, après la Chambre, a été approuvée hier également au Sénat et interdit entre autres expressément la ZOOPHILIE, permettra d'éviter des jugements très contestables comme l'acquittement scandaleux des bourreaux de bétail d'Anderlecht d'hier.L'organisation de défense des droits des animaux GAIA se réjouit de la modification législative en tant que "mesure nécessaire contre l'impunité juridique de fait en cas de cruautés envers des animaux qui menace de devenir la tendance dans notre pays".La nouvelle loi stipule que "personne ne peut se livrer à des actes non visés par la présente loi et qui ont comme conséquence, sauf en cas de force majeure" (une collision impossible à éviter par ex.) "de faire périr sans nécessité un animal ou de lui causer sans nécessité une mutilation ou des souffrances." De plus, l'interdiction de zoophilie est formellement reprise dans la loi et en cas d'infractions, les peines d'emprisonnement maximales sont doublées de trois à six mois et en cas de récidive, passent à douze mois.La cause directe de cette modification législative a été l'arrêt de la Cour d'Appel d'Anvers qui, le 8 novembre 2006, a acquitté un individu qui avait abusé sexuellement des dizaines de chiens pendant deux ans. De plus, la nouvelle loi s'avère plus que nécessaire, étant donné l'acquittement, avant-hier, par la Cour d'Appel de Bruxelles, des sept marchands de bétail qui avaient manifestement martyrisé des bovins au marché d'Anderlecht.L'ancienne loi, qui stipulait que "nul ne peut se livrer sciemment à des actes non visés par la présente loi, qui ont pour but de faire périr inutilement un animal ou de lui causer inutilement une mutilation, une lésion ou des souffrances" avait suscité de plus en plus d'interprétations judiciaires très contestées. Les juges concernés estimaient que la preuve d'une dite intention particulière devait être fournie. Mais en dépit des images vidéo, des photos et des témoignages scientifiques qui démontraient clairement le contraire, cette preuve n'avait pas été apportée selon eux, étant donné que le prévenu niait lui-même carrément avoir consciemment voulu faire souffrir les animaux.Au contraire, d'autres tribunaux de juridiction supérieure (Cours d'Appel de Liège et de Mons dans le procès contre les marchands de bétail de Ciney) ont bien estimé dans des cas analogues que les maltraitances étaient prouvées.La nouvelle loi est née sous l'impulsion de la Sénatrice Christine Defraigne (MR), de la Députée Magda De Meyer (sp.a) et du Sénateur Ludwig Vandenhove (sp.a). INFORMATION COMPLEMENTAIRE IMPORTANTE AJOUTEE PAR ''Ercé'', Administrateur et Modérateur de http://bien-etre-maltraitance.skynetblogs.be ... EN MARCHE VERS LA SUPPRESSION DES SITES INTERNET DE ZOOPHILIE... C'est une suite logique à l'accord de cette nouvelle loi. Se référant à la législation en vigueur, VERS UNE CONTINUITE DES ARTICLES 383 & 383 bis S'AJOUTANTS A CE QUI PRECEDE. Texte officiel issu du site Pol.be, Crime-unit', sujet : Pornographie enfantine En Belgique, les outrages aux bonnes mœurs sont toujours mentionnés dans le code pénal comme « les crimes et les délits contre l'ordre des familles et contre la moralité publique ». L’outrage le plus connu sur l'Internet est la diffusion de pornographie. Pour cela l'Internet offre d'innombrables possibilités, entre autres : WWW, les newsgroups, IRC. La diffusion du matériel pornographique peut être poursuivie pour outrage public (article 383 du code pénal). Que dit la loi pénale au sujet de la pornographie enfantine ? La loi du 13 avril 1995 a ajouté un article 383bis dans notre code pénal grâce auquel la pornographie enfantine est désormais passible de poursuites pénales. Suite à cela, non seulement celui aura exposé, vendu, loué, distribué, diffusé, etc. de la pornographie enfantine sera passible de poursuites pénales, mais également celui qui aura sciemment possédé de tels supports visuels. La personne qui expose de la pornographie enfantine via un réseau informatique (entre autres l'Internet) ou la diffuse sera donc passible de poursuites pénales. Un but lucratif n'est pas nécessaire. Ajout : CECI, EN CONSIDERATION QU'UN ANIMAL EST UN ÊTRE INNOCENT ET SANS DEFENSE, AU MÊME TITRE QU'UN ENFANT MINEUR D'ÂGE... ! IL EST DONC PRIMORDIAL, SELON LE RESPECT DU, D'ETENDRE ET DE CONSIDERER QUE LES IMAGES DE ZOOPHILIE, LES SITES INTERNET QUI LES DIFFUSENT, LES MOTEURS DE RECHERCHES, CREENT UNE ATTEINTE MORALE AUX BONNES MOEURS, ET ENTRAINANT UNE MAUVAISE IMAGE A BANNIR DE LA TOILE COMME DE TOUTES AUTRES PUBLICATIONS ET PROMOTIONS. LE CRIME EST LE MÊME... !!! (Je vous laisse le soin de comparer les actes commis sur des enfants à ceux commis sur des animaux). Point n'est besoin d'un dessin pour comprendre ! L'acte comme la promotion sont aussi criminels et malveillants l'un que l'autre. Ercé.

Commentaires

sans titre pas de commentaire

Écrit par : jeje | 01/12/2007

Répondre à ce commentaire

Je suis degoutee de voir que l'homme ne se suffis plus cela est degradant pous l'espece humaine il faut laisser les animaux ce ne sont pas des jouaient sexuelle pour malade en mal de sensation forte . Le monde devient FOU .

Écrit par : langenoire | 02/08/2008

Répondre à ce commentaire

c est deguelasse inhumain

Écrit par : ANARANCHE | 12/12/2008

Répondre à ce commentaire

Moi je trouve que l'on devrait être encore plus sévère concernant la maltraitance animal. Je trouve que les zoophiles ne font que montrer que l'homme est vraiment un être immonde et vraiment pas intelligent. Je trouve vraiment cela répugnant et immoral. On ne respect pas l'animal. Je trouve cela scandaleux de toucher à des animaux qui sont inncocents, vraiment c'est juste immonde, je crois qu'il n'y a pas d'autre terme.
En tout cas, "cette pratique débile" = films x, les gens qui arrivent à l'hopital, trafic d'animaux pour ces pratiques !!!! Il faudrait vraiment arrêter ça, il y a comme même assez d'humain sur terre pour ce genre de chose ! A l'homme me fait bien rire !!!

Écrit par : Hama | 05/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.