01/06/2007

ZOOPHILIE = MALTRAITANCE SUR ANIMAUX...

BELGIQUE : 23 janvier 2007. LA COMMISSION PARLEMENTAIRE POUR LA SANTE PUBLIQUE INTERDIT LES PRATIQUES SEXUELLES AVEC LES ANIMAUX ! jusqu'à six mois de prison pour bestialité et autres cruautés envers les animaux« Des maltraitances perverses d'animaux nepeuvent plus se perpétrer impunément » Le signal est maintenant clair: avoir des relations sexuelles avec les animaux ne peut plus se faire impunément. Les membres de la commission parlementaire pour la Santé publique ont fait leur devoir et ont approuvé une interdiction légale de la maltraitance perverse d'animaux. Plus encore : la peine d'emprisonnement maximale prévue est doublée de trois à six mois pour les cas les plus graves. C'est une fois de plus le Président de GAIA, Michel Vandenbosch, qui se dit satisfait à propos de la décision prise par les membres de la Chambre aujourd'hui. La décision a été prise suite à un arrêt particulièrement controversé de la cour d'appel d'Anvers. Le 8 novembre dernier, la cour avait acquitté un homme qui avait eu des rapports anaux et oraux avec des dizaines de chiens de différentes races. L'homme avait abusé de ces animaux pendant les deux ans où il avait travaillé dans le refuge de Genk en tant que gardien de nuit bénévole.L'individu en question avait pris des milliers de photos qu'il avait publiées sous le pseudonyme de « Freki » sur Internet. À l'époque, GAIA avait porté plainte. La cour d'appel avait condamné le pervers à seulement une peine légère pour atteinte aux bonnes mœurs. Mais il avait été acquitté de maltraitance animale parce que la cour avait estimé que la loi sur le bien-être animal n'était pas d'application.GAIA avait réagi avec stupeur et consternation et avait demandé au Parlement qu'une interdiction explicite d'avoir des rapports sexuels avec les animaux soit reprise dans la loi. Deux mois et demi plus tard, c'est chose faite via un amendement de Magda De Meyer (sp.a) et de Thierry Giet (PS) à une proposition de loi initiale de Christine Defraigne (MR). Cette proposition de loi a été approuvée par le Sénat la semaine dernière et double de trois à six mois le maximum de la peine de prison imposable prévue par la loi pour les maltraitances les plus graves d'animaux. La peine est doublée en cas de récidive. La décision de la commission parlementaire doit encore être votée en session plénière. LIRE L'INTEGRALITE AVEC LE MEMO AJOUTE EN CLIQUANT SUR ''GAÏA''. Cher Monsieur M. VANDENBOSCH, Je suis prêt à vos côtés à lutter contre la ZOOPHILIE sur Internet. Encore et toujours, Félicitations et Merci pour ''Eux''. Ercé.

Commentaires

orible! bonjour je mappelle marion é jé 12 an je protehe les animaux moi ossi é je trouve se sujet konpletemen Con si je peu me permettre ! mé bon les gens nouvre pa les yeux mé jéspere kan meme ki les ouvriron un jour meme si je seré plu la mé o moin ke lé animaux soi sauver car il non absolumen rien fé !

Écrit par : marion | 25/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.